AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Il faut se créer des manques pour attiser nos désirs et faire de nos fantasmes des obsessions.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kazuhiko Takashi
❞ Naze itsumo kimi nandarou,
mata sugi ni natte yuku ... ❞
Identifiant du sujet   Dim 22 Juin - 12:54
avatar
Célébrité : Jin Akanishi ~ genre baka premier
Messages : 148
Dans le jeu depuis : 09/04/2014

Il faut se créer des manques pour attiser nos désirs et faire de nos fantasmes des obsessions.
feat :  Mori Cain



Trois semaines, trois semaines et s'il continuait sur cette pente il allait devenir fou, accouder à son balcon il frappa le bout de sa cigarette contre la rambarde. Ses yeux se perdaient dans le vide et le ramener à un mois en arrière lorsqu'il avait fait connaissance de sa muse, de son ange. Une obsession qui durait depuis des semaines, un manque aussi, manque de ses piques et de sa manie à le rembarrer. Il sourit sans s'en rendre compte à cette pensée. Il n'aurait jamais laissé personne le traiter de cette façon et pourtant lui avait une façon si craquante, si spéciale de l'envoyé se faire foutre qu'il y avait pris goût.

Le travail l'avait empêché de le revoir, sa rencontre avec un putain de yakuza l'avait aussi déconseiller de traîner dans ce même quartier. Non pas qu'il craignait ce genre d'individu mais leur rencontre avait été houleuse et l'avait chamboulé bien plus qu'il ne l'aurait cru. Le manque, oui le manque était plus fort que tout. Il ne s’était pas attendu à être dépendant, il n'avait jamais été dépendant de quoi que ce soit mais lui, son regard, son odeur et sa façon provocante et désinvolte l'avaient ensorcelé.

Aujourd'hui il avait décidé de le revoir, oui c'était le bon moment et il avait une excuse imparable pour le suivre et le côtoyer un maximum pendant une semaine si ce n'est plus. La veille, en passant devant la machine à café du journal, une conversation lui était parvenu aux oreilles et avait attiré tout son intérêt. C’était une jeune femme timide, là depuis peu qui se plaignait de devoir écrire un article sur les hosts. Il avait sourit de façon carnassier avant de proposer à la demoiselle apparemment mal à l'aise de l'aider sur son enquête. Oh bien sûr il n'en avait rien à fiche de l'article en lui-même, lui ce qu'il voulait ou plutôt ce qu'il avait en tête été d'emprisonner celui qui était devenu son fantasme. Mori Cain.

Se remémorant ce moment il sursauta violemment quand son téléphone se mit à sonner, grognant un juron il décrocha et s’apprêter à envoyer balader son interlocuteur lorsqu'il reconnut la voix de Kimi-Chan. Sa voix se fit charmante, caressante et il lui assura avoir un tuyau mais qu'il devait bosser seule et qu'il lui donnerait les informations. Une demi-heure plus tard son appareil autour du cou, lunette sur le nez et bonnet sur la tête il claqua la porte de son appartement et se dirigea vers le quartier des plaisirs. C'est ici que se mêlait club d’hôte, club libertin et autre bar de ce genre.

Il était encore tôt, la nuit tomber à peine mais il savait que c’était le moment ou il aurait le plus de chance de pouvoir passer un moment avec lui. Il se fit discret afin de pouvoir accéder à l’arrière du bâtiment et s'installa dans un coin qui lui permettrait une vision de la rue principale sans qu'il ne soit repéré directement. Assis sur des escaliers il jouait avec son appareil photo, relevant de temps a autres le regard distraitement jusqu'à ce qu'une silhouette connue s'avance vers l'entrée arrière du club. Il se sentit soudain assaillit par une bouffée de stress et ses mains devinrent moites, si bien qu'il dut se les essuyer sur son jean avant de se relever.


© Copyright Traum Ble | crédit : IMAGE : LJ©

The seven show - Signature
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mori Caïn
La team des admins sexy » duo de choc
Identifiant du sujet   Lun 4 Aoû - 7:52
avatar
Célébrité : Kamenashi Kazuya
Messages : 217
Dans le jeu depuis : 22/02/2014

IL FAUT SE CRÉER DES MANQUES POUR ATTISER NOS DÉSIRS ET FAIRE DE NOS FANTASMES DES OBSESSIONS.
feat :  Kazuhiko Takashi


Voilà enfin un mois que Caïn avait fini de s’installer à Rakuen. Il posa son verre sur son comptoir et scruta le mur devant lui. Le temps passait tellement vite qu’il avait oublié quel jour nous étions. Dans un long soupire, il se dirigea vers la porte d’entrée de son appartement et sortit rapidement en dévalant les marches. L’heure était au temps au travail et il fallait bien que Caïn y aille sinon il allait entendre pendant longtemps des reproches. Néanmoins, il n’avait jamais failli dans son métier d’host. Peut-être même que c’était aussi pour cela que pas mal de ses collègues ne le supportaient pas. Trop enthousiaste, trop soigneux et minutieux… Bref rien ne va pour les autres alors que Caïn trouve qu’il n’exagérait en rien.

Il marcha donc vers son lieu de travail, les mains dans les poches et bien que son allure semblait être assurée il était quand même assez nerveux. Aujourd’hui ou plutôt ce soir était le jour où il devait enfin prouver qui il était vraiment et ce qu’il pourrait apporter de plus dans le bar. Y aller ou ne pas y aller, Caïn était bien confronté à un dilemme dont il ne pourrait avoir les idées totalement claires. Encore un soupire et le jeune Mori arriva enfin devant le bâtiment.

Une fois au pied de la bâtisse, il hésitait encore à rentrer mais se décida –après mûres réflexions- de rentrer par l’arrière. C’était évidemment là où les host ainsi que les autres membres du personnel doivent entrer. Caïn souffla un grand coup et regarda autour se sentant une fois observé. Dans un long silence, il tourna lentement sa tête et scruta les alentours de ses yeux plissés. Que lui arrivait-il donc ? Etait-il devenu paranoïaque à cause de tout ce stress engendré.

N’étant pas vulnérable à la peur, Caïn baissa sa main sur la poignée et marcha vers l’obscurité. Là où la plus part des personnes surgissent de nulle part en vérité. Haussant les épaules car il rejetait totalement l’idée d’être une cible à la terreur, Caïn avança avec, tout de même, de la  précaution. Arrivant enfin au pied du bruit, Caïn fronça les sourcils et reconnut ce visage. Effectivement, il l’avait presque oublié voir même… obstrué de sa mémoire. Pourtant il n’avait pas été désagréable ou impoli mais Mori était sur sa réserve, comme toujours quand il était question de clients qu’il voyait et passait du temps avec. Ses lèvres se mouvaient afin de laisser éclaircir sa voix pour enfin parler à cet homme qui a bien failli lui faire peur.

« Eh bien, nous ne sommes pas jeudi Kazuhiko-san, dit-il dans un doux sourire. »

Il se pencha à la hauteur dudit Kazuhiko maintenant son sourire enjôleur. Quelque part, cela faisait du bien de le voir ici. Peut-être même qu’il sera comme une bonne excuse à se défiler pour montrer ses preuves au Temptation. Après tout presque personne n’aimait comment Caïn agissait alors… Autant rester avec la personne qui appréciait ses gestes délicats et spontanés.

© Copyright Traum Ble | crédit : IMAGE : TUMBLR©

The seven show - Signature


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Il faut se créer des manques pour attiser nos désirs et faire de nos fantasmes des obsessions.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Faut-il laisser l'éclairage pour que le mâle ne s'endorme pas ?
» Faut t'il avoir un permie pour un pogona
» quel materiel faut il avoir pour faire une rando survie
» faut-il obligatoirement des cadres batis pour une hausse ?
» Faut il obligatoirement de l'engrais pour nos plantes ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 楽園RAKUEN
Le jardin d'Eden s'offre aux habitants
 :: 都心▬centre ville :: downtown
-